Publié dans Ciné

Mon humble avis sur Antman

140421

Depuis quelques jours (semaine ?) Marvel Studios a lancé à la face du monde le dernier film de la phase 2 et pour une fois ce n’est pas un « Avengers ».

Comme tout Marvel Fan qui se respecte je me suis rendu dans la salle obscure la plus proche pour découvrir ce Antman.

Avant même d’avoir vu le film, un doute m’assaillait : pourquoi Antman ?

C’est vrai que dans le Comics ce personnage fait partie des membres fondateurs des Avengers mais a toujours été le vilain petit canard de la troupe. Peu de charisme, des intrigues assez redondantes (tournant généralement autour des crises de folies d’Hank Pym), et surtout un rôle important dans l’une des pires séries dérivées : les West Coast Avengers.

Bref avant même d’être tourné, ce film avait tout pour faire partie des ratages complets aux côtés des Blade, Daredevil et pire Elektra.

Et pourtant ce Antman est sympa.

Un scénario qui a plus valeur d’hommage que d’adaptation.

Là où les précédents films se montraient relativement respectueux des comics d’origine, avec Antman MS (Mavel Studios) a pris le parti de réinventer les origines du personnage : Hank Pym n’est pas (spoiler : plus en fait) Antman, la Guêpe est morte, et c’est le père Pym qui choisit Scott Lang un petit malfrat tout juste sorti de prison.

De manière étrange, même en étant très éloigné de l’histoire d’origine, tous ses éléments et personnages sont présents mais dans un contexte différent. Et c’est là l’une des forces du film : nous faire découvrir autrement des personnages que nous connaissons déjà. Du coup on ne s’ennuie pas en découvrant un scénario 100% inédit.

Un ton décalé bien loin des films de super héros.

Pour ce Antman, MS a décidé de conserver sa formule : du fun, des vannes et de l’action mais en changeant les proportions : on est là plus devant une comédie que devant un film d’action classique. Pour vous dire, la manière dont le scénario est charpenté me fait plus penser à un Oceans 11 ou un Fast Furious qu’à un film Marvel.

La recette des buddy movies est présente tout au long du film : un personnage sérieux contrebalancé par une foule de clowns dont le héros du film. Et franchement, ça fonctionne, les vannes sont bas de plafond mais font mouche, les dialogues sont cools et les secondes rôles savent se rendre indispensables.

Quelques longueurs.

Film sur les origines oblige, le début est un peu long, on explique l’histoire, on place les personnages sur l’échiquier avant le climax. Heureusement que les seconds rôles (encore eux) sont là pour apporter de la légèreté car sinon on se ferait un peu chier.

Mais bon on n’en voudra pas aux scénaristes car la prise de risque aurait été trop grande de se lancer directement dans l’action avec un personnage peu connu du grand public.

En bref, Antman est cool …

2 heures plus tard que reste-t-il ? Il reste un film cool, pas autant que les Gardiens de la galaxie, mais cool quand même. Les scènes d’action sont bien menées, les FX au top, le côté miniature aurait pu vite être aussi kitch que la série des « Chéries j’ai rétréci … » mais le désastre a été évité, les scènes du petit Antman sont excellentes, rythmées, et on se prend au jeu.

Pendant 2 heures, on se marre, on écarquille les yeux, on s’éclate devant la rencontre entre le héros et le Faucon et au final même si ce n’est pas un immense film, Antman reste un bon divertissement, une manière légère d’occuper l’espace et le temps avant le forcément sombre Civil War.

Au final on a hâte de revoir le petit héros dans le contexte des Avengers, chose évidente et promise par les derniers mots du générique.

En bref : vivement la suite des évènements. 

Publicités

Auteur :

Un peu geek, franchement musicien mais surtout râleur!

3 commentaires sur « Mon humble avis sur Antman »

  1. Bonsoir,
    Pardon Antman , non Ant-Man ou L’Homme-Fourmi.
    Les crises de folies d’Hank Pym n’est pas au début du personnage, cela arrive bien plus tard, après la création d’Ultron, c’est lui qui l’ a créé,non Tony Stark, Pym tomba dans une dépression, un accident malheureux dans son laboratoire, des gaz vont s’échapper et lui causer des dommages à son cerveau.
    Mais avant tout ça, il devient Giant-Man puis Goliath, c’est l’arrivé de Yellowjacket qui montre les dommages que son cerveau a subit.
    A la base, Marvel le monte comme un génie en biochimie, il opère sur la jeune Janet, des mutations qui font qu’elle a des ailes et ses « piqûres » quand elle rapetisse, tout cela pour venger la mort de son père, Vernon van Dyne, un savant qui voulait travaillé avec Pym. Janet rappelle à Pym, sa défunte épouse.

    Scott Lang est un électronicien de génie, mais qui gagne mal sa vie, pour s’en sortir, il commet des cambriolages, qui l’envoya en prison, à sa sortie, il trouve du travail Star Industrie, étant très proche de sa fille Cassandra, celle-ci a une maladie cardiaque inopérable, mais une doctoresse mit au point une nouvelle technique, Scott essaya de lui parler mais Darren Cross embaucha la doctoresse avant. Près à tout pour sauver sa fille, il pénétra dans la demeure de Pym et par hasard il découvrit la tenue de l’Homme-Fourmi, lui vola, son but pénétrer chez Cross, contacté la doctoresse, mais tout ne se passe pas comme prévu. A la fin Pym compris les intentions de Scott, du coup il lui laisse la tenu de Ant-Man.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s