Publié dans Apple, Gaming

Angry Birds Go : Mario Kart avec des plumes !

692689ef701211fd5de61f4592b0e5f8

Pour le billet du mois (je sais je ne suis pas très assidu ces derniers temps), un petit avis un sur un jeu tablette et smartphone qui commence à dater mais que j’apprends à apprécier : Angry Birds Go !

Le Concept :

Allons au vif du sujet, Angry Birds Go (que je vais rebaptiser de suite ABG ca ça me gave un peu de devoir écrire le nom en entier à chaque ligne de ce billet), c’est tout simplement Mario Kart version oiseaux Angry Birds.

Vous virez le plombier et ses amis, vous les remplacez par les oiseaux en colères et leur ennemis cochons et vous avez une idée exacte de ce qu’est le jeu.

La réalisation :

Pour un jeu gratos (avec achats in app dont nous reparlerons un peu plus tard), c’est franchement pas mal !

Les graphismes colorés reprennent l’univers des AB, les personnages sont attachants et bénéficient de nombreuses mimiques qui leur confèrent une vraie personnalité, les décors sont variés, et même sur mon vieil iPad2 (sans écran rétina), c’est franchement joli et pas loin des standards de certaines consoles portables.

Chose remarquable, mais qui n’est pas une évidence quand on voit certains jeux de courses, l’impression de vitesse est là et on se prend vite au jeu.

Autre chose participant à l’ambiance : la bande son ! Nous sommes tous d’accord jouer à AB en laissant le son est proche de la torture pratiquée à Guantanamo ! Pour ABG, Rovio a fait de gros efforts avec des musiques collant aux différents univers et des bruitages comiques et jouissifs (surtout lorsque l’on double un adversaire).

Le gameplay :

Rovio (l’éditeur) est connu pour ses gameplays hyper simples (comme en témoigne la désormais longue série de déclinaisons des BA) mais hyper efficace. Pas de commandes inutiles, le stricte minimum nécessaire à faire tourner un jeu de kart !

Pour démarrer la course, il faut tirer sur le lance pierre (c’est ce qui déterminera la vitesse du kart et qui constitue un bel hommage à la série originale) et ensuite rien de plus simple, si je pose mon pouce à droite, ça va à droite, si je fais a même chose à gauche, mon véhicule vire à gauche. Un bouton pour le boost, qui permet d’activer un coup spécial propre à chacun des personnages, et c’est à peu près tout !

Plus simple tu meurs mais quelle efficacité, oubliez le volant ou le stick virtuel utilisé par de nombreux jeux de courses sur tablettes, ici chaque action est simple à réaliser pour notre plus grand plaisir !

Fidèle aux dernières évolutions de la sage AB, Rovio propose bien évidemment nombre de bonus permettant de prendre un avantage non négligeable dans la course payables en pièces (collectées lors des courses) ou chose moins agréable en euros !

Dernier point : là où la plupart des jeux de ce types sont lassants à la longue car n’offrant que des courses, ABG propose à chaque étape, 5 types de courses, devant être gagnées pour passer au stage suivant :

  • Course classique contre plusieurs adversaire
  • Course contre la montre avec au passage ajouts d’obstacles destructibles mais ralentissant d’autant votre caisse à savon
  • Course aux fruits (ça ne s’invente pas) durant laquelle il faut exploser un nombre déterminé de pastèques, citrons et autres (s’agirait-il d’un hommage à Fruit Ninja ?)
  • Course contre un adversaire
  • Le boss qu’il faudra vaincre 3 fois pour le débloquer et pour ensuite pouvoir l’utiliser dans les courses suivantes.

Au final de quoi passer quelques heures, le temps de tout débloquer, sachant qu’une fois une étape terminée, de nouvelles missions se débloquent pour cette dernière permettant de récolter pièces et diamants qui serviront à améliorer le véhicule.

Les achats in-app (là où le bas blesse) :

Comme je vous l’ai dit un peu plus haut, ABG est basé sur le modèle freemium avec achat in-app. Et c’est là le seul gros reproche que l’on peut faire à ce jeu. Empruntant le système utilisé par de nombreux puzzle-games (Candy Crush en tête), le joueur ne dispose que d’un nombre limité de vie (par oiseau) et doit ensuite attendre pour pouvoir rejouer.

Au début du jeu, le joueur dispose d’un seul personnage, et ne peut pas participer à plus de 5 courses. Ce 1er désagrément se règle assez vite au fur et à mesure que l’on débloque les boss de fin de niveaux mais limite d’autant le plaisir si on ne veut pas mettre la main à la poche.

Mais l’achat in-app ne se limite pas au nombre de vie, pour pouvoir participer aux épreuve suivantes, il faut faire évoluer le kart pour atteindre les niveaux minimums exigés. Les karts disponibles en échange des pièces récoltées dans le jeu sont souvent peu performant et il faut investir beaucoup de pièces, et donc refaire les mêmes niveaux sans cesse, pour pouvoir les améliorer.

Pour disposer d’un kart performant dès le départ il faut utiliser des diamants (pouvant être gagnés, en faible quantité, dans le jeu) et c’est là que Rovio nous demande de faire flamber la CB.

Résultat des courses : au bout d’un moment, on se retrouve à recommencer chaque niveau à de nombreuses reprises pour récolter les pièces et donc les améliorations indispensables pour continuer le jeu.

Et ça, franchement c’est gavant car le jeu en devient répétitif, chose qui aurait pu facilement être éviter si le jeu avait été payant avec un système de déblocage des niveaux au mérite.

En conclusion :

Au final, ABG aurait pu être une pure tuerie qui aurait méritée ses 3 euros et se retrouve dans la catégorie des jeux avec achat in-app omniprésents qui lasserait le 1er gamer venu.

Mis à part cette critique, que l’on peut faire à l’ensemble des jeux freemium, ABG reste un jeu de course très agréable reprenant les codes du genre (Mario Kart) en ajoutant assez de nouveautés pour porter le concept à un autre niveau.

Il est donc idéal pour les joueurs casuals, adeptes des petites parties en fin de journée, mais peut décevoir les hard-core gamers qui auraient préféré un jeu complet payant.

Pour ma part, même si je peste régulièrement contre ce système d’achats in-app envahissant, je n’arrive pas à le laisser tomber, ce qui est sans doute la preuve qu’il s’agit d’un bon jeu !

Lien App Store

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Auteur :

Un peu geek, franchement musicien mais surtout râleur!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s