Publié dans Concerts, Musique

Metallica Rock Arras !!!

 

Après plusieurs mois de silence radio (désolé mais ça parait bête mais parfois la vraie vie prend dessus sur l’existence virtuelle : à méditer) me voici enfin revenu avec pour but d’allimenter ce blog qui en a manifestement bien besoin.

 

Et quelle meilleure manière de reprendre le blogging qu’avec une révélation musicale :

Metallica vieillit bien!

Petit récapitulatif : mon histoire commune avec ce groupe est longue : jeune hard-rock kid des 90s je tombe amoureux du black album, je m’empresse de compléter ma discothèque de tous leurs albums et là c’est le drame, à cause d’agenda universitaire à géométrie variable : 2 tickets acheté, 2 tickets revendus.

 

10 ans plus tard, les Four Horsemen débarque enfin en terre chti, évidemment je m’empresse d’acheter les précieuses places et 3 mois d’attente plus tard, me foici à Arras.

Première remarque : organisation des entrée sdésastreuse : 13 ans de festival et je n’ai jamais vu ça : imaginez : 30 000 personnes attendues et seulement 9 entrées. Bilan 1 heure de queue.

 

Du coup ratage de la première partie : les français de l’étape Gojira qui ont de l’avis de tous glorieusement représenté notre beau pays au championnat du monde du riff gras et de la double pédale montée sur ressorts.

 

Je vous passe tout commentaire sur Within temptation, une seule phrase résume leur musique : « A côté d’eux même Iron Maiden paraît moderne ».

 

Sur le coup de 21h30 enfin résonnent les 1ères notes de « Extasy of gold » mythique morceau d’Ennio Moricone sur la B.O du « Bon, la Brute et le Truand ».

Les 4 entrent sur scène et déjà les premiers effets polytechniques sur un « creeping death » de folie.

 

S’en suivent plus de 2 heures de compositions mythique piochées sur les 4 premiers albums du groupe, exit « St Anger et Load », un seul morceau de « Reload », bref quedu vieux joué à fond par un groupe content d’être là.

Le public, composé de fans de la première heure se régale, reprend à tue tête les refrains des classiques des hommes en noir.

Petite surprise : un avant goût du prochain opus malheureusement déservi par un son peu précis, à réécouter donc.

 

Au final que dire : à presque 50 balais les metalloches assurent plus que beaucoup de groupes de jeunots.

Alors oui, le tempo n’est plus aussi carré qu’avant, oui les crinières ont disparue, oui c’était mieux avant mais bon soyons réaliste ce combo reste une référence scénique et ne pas les voir c’est quelque part rater une partie de l’histoire du Rock avec un grand R.

 

Prochaine tournée indoor en 2009 : J’Y SERAI !!!

 

Pour de jolies photos de cette journée rock’n roll : rdv sur le blog du hiboo:   http://www.le-hiboo.com/4759

Publicités

Auteur :

Un peu geek, franchement musicien mais surtout râleur!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s